La lettre Singuliére

Publié le par Angeljanvier

Je n' allais tout de même pas passer à côté du défi N° 38...moi qui baigne dans ce métier fabuleux  d'Ecrivain Public depuis des lustres...

 

Eglantine, qui fait partie de la communauté des croqueurs de mots propose le théme suivant:

 

" L' écriture est votre passion, et vous créez une officine d' écrivain public.

Faîtes nous partager la plus belle lettre qu' on vous ait demandé d' écrire, ou la plus amusante ou la plus singuliére..."  

 

 

 

Il avait passé la porte d' entrée, comme on joue cartes sur table, pour ainsi dire un être surpris en flagrant délit de son propre passage à l' acte...

Ce n' est pas évident de raconter une histoire vécue...mais j' étais là pour ça, pour l'écouter, prendre note, et retranscrire des émotions fortement contenues, tout à vrac.

 

-" Vous savez me dit il, je ne l' ai vue qu' une seule fois, son visage me hante, je revois sans cesse la scéne dans ce métro déserté où elle est arrivée en jeans - baskets, une allure désinvolte avec une apparence un peu perdue...en apparence peut être...je ne sais plus...escusez moi."

 

Il s' arréta net, le silence sembla se prolonger.

-" Ce jour là, j' avais un rendez- vous d' affaire, j' étais en costard, chemise blanche...j' ai regretté ma tenue vestimentaire...mais,... a t' elle été un avantage...on dit que les contraires  s'attirent...

 

S' il vous plaît, pourriez vous mettre noir sur blanc mes mots, pour exorciser quelque chose  d'inoubliable...

Ensuite, cela pourrait vous paraître pure folie, un tantinet romantique...mais, j' irai vers la Seine,et je regarderai longtemps cette lettre voyager une rose rouge contenue comme on jette une bouteille à la mer..."

 

Emue par sa sincérité, j' ai laissé voguer ma plume...

 

Madame,

 

Je ne sais pourquoi je n' ai pas osé insister lors de notre rencontre.

L' éventualité de vous paraître autrement que je ne suis en vérité dans la vraie vie?

La crainte de vous renvoyer par inadvertance l'image de femme fatale?

Pourtant...pourtant, ce flash n' est point le fruit d' un hasard imaginaire...j' ai le sentiment de vous connaître depuis la nuit des temps...et ce métro...vous souvenez vous? qui égrenait subrepticement les stations de métro, les unes aprés les autres à la vitesse grand V...et qui m' emportait ce jour là vers une destination inconnue...à mille lieux de moi- même.

 

Ce café que nous n' avons pu savourer en tête à tête, le regrettez vous?

Un liquide brûlant, un fluide qui, qui sait, aujourd'hui embaumerait deux vies...mettrait une touche de couleur sur un tableau qui ressemblerait à un chef d' oeuvre.

 

A l' annonce de l' arrêt " Bastille", j' ai eu le temps d' entendre la femme d' à côté, chuchoter:

" Si ce n' est pas un monde!" Jalouse? sourire...

Vous n' avez rien laissé dévoiler...néanmoins, nos regards se sont accrochés jusqu' à ce que les portes du destin ne se referment à jamais...

 

Puisse un jour vous revoir...

Merci à Vous.

 

Publié dans Croqueurs De Mots

Commenter cet article

Martine 14/12/2010 08:27


Bonjour Anjel,

Je découvre et... je suis sous le charme. L'instant est magnifique! La lettre follement romantique et le geste... si beau.
Il est vrai que parfois, deux regards qui se nouent.Brève seconde d'une histoire à vivre... J'aime!
Merci Anjel

Bonne journée
Martine


Angeljanvier 16/12/2010 14:16



Merci Martine, cela permet de relire et de m' interroger : aurais je pu écrire cette lettre ce jour avec ces  mêmes mots? les mots du coeur qui
devaient s' écrire à ce moment précis en me mettant à la place de cet homme, un inconnu qui pour quelques instants a touché une fibre...


bises, à bientôt de te lire.



fransua 28/09/2010 19:09


être écrivain puublic, c'était un rêve que je n'ai pas réalisé et j'ai découvert ce metier en Asie et en Jamaique et je l'ai trouvé extrordinaire.....alors quand j'ai pu et quand je le peux, j'aide
ceux qui ont du mal avec les mots car moi ils sont ma passion et presque toute ma vie
cette lettre est touchante et je ne sais pas si cette histoire est vraie mais elle aurait sans doute aimer tes mots


Angeljanvier 29/09/2010 01:23



C' est un trés beau métier oui...au service d' autrui en concordance de leur moi profond.


Ah c' est le plus beau compliment que tu puisses me faire si tu lui trouves une note de vérité...


A bientôt Fransua


 



lecroum 26/09/2010 10:10


un texte extraordinaire , au service des émotions...l'attrait de deux etres ; quelque chose d'exceptionnelle et irrationnelle...des instants rares et précieux , pour un souvenir tres précis...bon
dimanche Angel...


Angeljanvier 29/09/2010 00:51



C' est trés juste ce que tu dis...il n' y a qu' à consulter le nombre personnes qui recherchent un être croisé à un moment de leur existence...un autre regard
qui bouleverse...


Merci Thierry, à bientôt



Snow 25/09/2010 23:05


Des regards qui racontent des voyages que la réalité a souvent oubliée. Trop souvent? Je sais pas; le destin, c'est nous qui se le créons pourtant. Gentil regard sur photo.. merci de la publier. À
bientôt.


Angeljanvier 29/09/2010 00:35



Certes, mais un événement irrationnel parfois peut nous interpeller...


Merci à toi  grâce à ta photo d' avoir permis cet échange fusionnel ...


A bientôt



ADAMANTE 25/09/2010 11:58


J'aime beaucoup cette lettre, elle émane un parfum de vérité qui peut faire écho à des instants éclairs que l'on a pu vivre, qui ont soudain déchiré notre ciel et ont disparu. Des chemins qui
auraient pu... mais qui n'ont pas... Combien de lettres ont-elles été ainsi confiées à la Seine ?
Si la Seine pouvait parler... Amitiés.


Angeljanvier 25/09/2010 23:08



C' est gentil, un message que j' ai voulu faire passer au travers d' une émotion qui nous échappe totalement de personne ni vue ni connue auparavant et qui va
devenir pour quelques instants un être proche...


Bises, Bon week end